Menu
Lifestyle

Cinq phrases drôles entendues par hasard

Samedi 4 juillet 2015

Cinq phrases drôles entendues par hasard

Dans la rue, dans un parc, dans le métro … On a tous déjà entendu une bribe de conversation, une phrase sortie de nulle part qui nous a fait rire. On a tourné la tête, écarquillé les yeux et on s’est empêché de montrer qu’on avait tout entendu, pour ne pas s’incruster dans une interaction qui ne nous concernait pas. Ou on a craqué …

Résultat de recherche d'images pour "smiley lol"

J’ai vécu ça à quelques reprises dernièrement et je ne pouvais pas garder ces petites pépites pour moi toute seule, ce serait bien trop égoïste de ma part. J’ai donc décidé de partager ces quelques mots toujours inattendus, qui vous feront, je l’espère, sourire avec autant d’effet qu’ils ont eu sur moi.

Tout a commencé au Jardin d’acclimatation aux abords de Paris, on était plusieurs à admirer un joli ours, malheureusement dans un enclos. Il se prélassait, bien installé, et ressemblait à un vrai nounours. J’adore les animaux alors c’est toujours un plaisir d’en croiser mais dans des situations similaires à celle-ci, j’ai toujours cette pensée qui imagine qu’il s’amuserait beaucoup plus dans son environnement naturel, même si il vivrait probablement moins longtemps et devrait éviter beaucoup de dangers. A priori je n’étais pas la seule, puisque j’entends une femme dire à son compagnon « Pauvre bête, il doit être triste. » Une phrase ordinaire qui serait passée inaperçue si monsieur n’avait pas répondu avec naturel, du tac au tac : « Ça va il n’est pas dans une barre HLM à Nanterre non plus. » Et alors que je me dis que ce n’est pas faux, dans un sens, c’est une petite fille plus loin qui m’achève … « Il a de la chance, il a de quoi manger alors qu’il ne travaille pas. » Il semblerait que nous n’étions pas tant que ça à plaindre la boule de poils. En entendant cette phrase pleine d’innocence (et de bon sens …), je me suis sérieusement dit qu’il fallait que je la retienne parce qu’elle avait un bon potentiel. Vous ne trouvez pas ?

Et tant qu’on parle d’enfants, j’en profite pour vous parler de la troisième phrase qui a de nouveau fini par un « Enfant 1 – 0 Adulte ». J’étais avec une amie à l’exposition Gaumont nommée « 120 ans de cinéma : Gaumont, depuis que le cinéma existe » au 104. A l’intérieur, de nombreux extraits de films, des objets en tous genres, des vidéos de remises de prix, des costumes, etc. Très rapidement, on se trouve dans une petite salle avec des extraits de films sur divers écrans et quelques objets récupérés de différents tournages. On est derrière un groupe d’enfants qui visitent probablement l’expo pour une sortie scolaire et ils écoutent attentivement la guide qui leur conte l’histoire de Gaumont. Sur un écran, une scène assez évocatrice où l’homme est très entreprenant avec la femme, qui n’a pas l’air d’avoir les mêmes envies que lui. Une petite fille s’exclame alors le plus naturellement du monde : « Mais il viole la fille, pourquoi on montre ça à des enfants ? » Les images n’étaient pas terribles, loin de là. Mais sa répartie m’a bien fait sourire, tout autant que la tête de la guide qui s’est décomposée, n’a rien répondu et a invité tout le monde à se diriger vers le prochain arrêt de la visite. Et à côté de moi, j’entendais mon amie amusée « Elle n’a pas tord la petite ! »

Quelques jours plus tard, alors que je venais de m’installer dans le métro, je me retrouve face à deux jeunes (un garçon et une fille, visiblement en couple, aux alentours de la majorité) qui discutent, avec leurs valises (probablement en chemin vers d’autres contrées). Ils parlaient si distinctement que même si j’avais essayé, j’aurais eu du mal à ne pas entendre ce dont ils discutaient. Et dans tout leur blabla intéressant, qui aurait mérité de figurer dans son entièreté ici, c’est vraiment là que j’ai eu du mal à ne pas leur faire remarquer ma présence, quand le type s’est exclamé « Ton père, avec tous ses voyages en avion et ses nuitées dans les hôtels Hilton, on peut dire que c’est lui qui a payé les seins de Paris Hilton ! »

Et finalement, très récemment, je me baladais autour de la cathédrale Notre-Dame quand je suis passée à côté de deux hommes, la trentaine probablement. Malheureusement, je n’ai entendu que quelques mots : « Après les filles sont toujours plus intéressées par une belle Audi. Et un connard beau gosse. » Je regrette presque de ne pas avoir rebrousser chemin pour les suivre et entendre tout le fond de sa pensée, je suis sûre que j’aurais eu de quoi faire durer ces quelques lignes. C’est autant la forme de sa phrase que son avis assez cliché qui m’ont piqué les oreilles. Un vrai plaisir d’entendre ce que se racontent les gens qui nous entourent parfois !

Et vous, avez-vous des petites phrases entendues par hasard à partager ?

1 Commentaire

  • Laura
    9 août 2015 à 17 h 24 min

    Trop drole, j’aurais voulu entendre des phrases comme ça

    Réponse

Laissez une réponse